Cours d'harmonie
 

NIVEAU II - COURS N°1

Accord de septième



Le chiffrage +4 est le troisième renversement de l'accord de septième de dominante. Ce chiffrage est essentiel dans la musique classique et par conséquent dans l'harmonie tonale. Il donne une touche intéressante aussi aux harmonisations de chansons quand il est bien utilisé.

Voici un exemple typique de son usage :

Exemple1



La plupart du temps, le chiffrage +4 est suivi du chiffrage 6, ce qui est logique puisque la septième est à la basse et qu'une septième descend, comme vous l'avez appris. Ici, tout naturellement elle descend au mi. En aucun cas elle ne pourra devenir un do. À retenir donc :

Le chiffrage +4 est suivi du chiffrage 6

Les seules exceptions concernent les éventuels retards ou bien des harmonisations très serrées ou chromatiques du 19ème siècle.

Autre remarque importante. Voyez les sauts de quarte du soprano et de l'alto. Ils sont typiques de ce chiffrage et vous ne devez pas hésiter à les utiliser. Il y en a parfois un, parfois deux mais on peut également s'en passer. Et à l'inverse, lorsque vous croisez un saut de quarte (sauf en début d'extrait), demandez-vous si le chiffrage +4 ne pourrait pas trouver sa place à cet endroit.

À NOTER
Le chiffrage +4 favorise les sauts de quarte.

Le +4 est l'accord type utilisé pour les cadences imparfaites. Pour rappel, la cadence imparfaite, à l'inverse de la cadence parfaite, a son Ier degré écrit sous la forme d'un premier renversement (chiffrage 6).
Voici deux exercices assez complets, un chant et une basse chiffrée. Pour le chant je vous demande, c'est logique, de trouver des chiffrages +4 à placer. Commencez par les chercher puis posez à la basse la note adéquate.

Je rappelle que vous pouvez soit recopier cette ligne mélodique sur du papier libre soit télécharger et imprimer le document PDF dans la section Téléchargement, ci-dessous.


CHANT



Quelques remarques :

- Notez à la mesure 3 les appogiatures répétées à la basse. Ce genre de choses n'est pas forcément évident à écrire mais vous pouvez observer pour commencer. Vous pouvez remarquer que les notes appogiaturées de se retrouvent pas dans les parties supérieures pour plus de clarté.

- Notez la descente diatonique très ample à la basse, à partir de la fin de la première mesure. J'ai dû octavier le do bécarre pour respecter la tessiture, mais en dehors de cela, la descente est continue et se ramène à : la, sol, fa, mi, ré, do, si, la, sol, fa, mi, ré, do, si. Ce genre de choses n'est possible que grâce au chiffrage +4.


BASSE CHIFFRÉE



Remarque :

Notez l'unité rythmique au soprano
TÉLÉCHARGEMENT
Exercice1
Téléchargez
le chant

Correction1
Téléchargez la correction
du chant

Exercice2
Téléchargez
la basse chiffrée
Correction2
Téléchargez la correction
de la basse chiffrée

TÉLÉCHARGEZ CE COURS EN PDF
Flèche gauche

RETOUR AU MENU
NIVEAU II


Cours N°2
Les retards 4-3

Flèche droite




 
 

FORUM


Connectez-vous pour poster une question, une remarque...


povo
Posté le 14 juillet 2019 à 12h51

Et même un bécarre! Je demande aux membres de me pardonner ! Merci.

povo
Posté le 14 juillet 2019 à 12h50

Vous avez peut être compris une difficulté que j'avais d'admettre un dièse (et peut être parfois un bémol) devant une note. En réalité c'est évidemment possible. Merci.

povo
Posté le 13 juillet 2019 à 06h49

Bonjour, je souhaite savoir si l'accord de ré a la fin de la deuxième mesure de l'exemple dit "chant" est chiffrable +4 en dépit du bécarre appliqué au do. Merci.

povo
Posté le 26 juin 2019 à 16h54

Bon. D'accord.

Webmaster
Posté le 26 juin 2019 à 14h52

Non. Ca ne marchera pas. Il faudra repasser par une cadence parfaite.

povo
Posté le 26 juin 2019 à 14h51

Cadence imparfaite : cela peut il signifier que l'on fasse suivre immédiatement l'accord 6 de l'accord chiffré 5, pour conclure la partition? J'entends, la cadence deviendrait alors parfaite ? Merci.

povo
Posté le 27 mai 2019 à 14h37

Entendu. Merci.

Webmaster
Posté le 27 mai 2019 à 13h12

Dans la troisième mesure, je vois bien des fa, mais aucun n'est septième d'espèce.

povo
Posté le 27 mai 2019 à 12h53

Dans la troisième mesure du chant, je note une septième d'espèce fa de sol non préparée. Est ce juste ? Merci.

povo
Posté le 27 mai 2019 à 11h57

Très modestement je dirais que la matière est complexe et qu'il faut faire front. Message destiné à jacq.

jacq
Posté le 23 avril 2019 à 11h27

Bonjour,
j'ai la tentation d'analyser (y compris en chiffrant la progression des accords en chiffres romains) et d'essayer de comprendre les corrections au lieu de faire les exercices moi-même! est ce grave svp ?
J'ajoute que je pense arriver à bien analyser et comprendre vos corrections mais est ce suffisant comme travail personnel pour avancer dans les leçons ?

povo
Posté le 04 avril 2019 à 16h49

L'accord +4 sonne aussi très bien après un accord de second degré ré chiffré 6. Etes vous du même avis?

povo
Posté le 27 mars 2019 à 15h28

Merci. Je comprends mieux.

Webmaster
Posté le 27 mars 2019 à 14h03

Il s'agit bien d'une cadence imparfaite donc non finale.

povo
Posté le 27 mars 2019 à 14h02

Suggérez vous, en proposant une possibilité de mi à la voix supérieure, que l'accord chiffré +4 est joué juste avant l'accord final de ré, ce dernier alors chiffré 6? Est ce celà une cadence imparfaite ? Merci.

Webmaster
Posté le 26 mars 2019 à 13h35

Dans la tonalité de Ré, la Vème est bien le La. Cet accord de dominante chiffré +4 aura les notes sol la do# mi. Si le Sol est bien à la basse, l'ordre des trois autres notes n'a aucune importance.

povo
Posté le 22 mars 2019 à 14h21

Il y avait deux questions, aussi obscures qu'est grande ma difficulté à avancer un tant soit peu. Une question visait à vous faire éclaircir le principe du chiffrage +4: dois-je bien, car il s'agit de la tonalité de ré, rechercher un la dominante au chant qui donne une indication du moment où je dois recourir à ce chiffrage? L'accord de septième consiste t-il bien en somme au sol à la basse, do au ténor, mi à l'alto, et la à la voix supérieure?

Webmaster
Posté le 21 mars 2019 à 13h30

Malheureusement, je ne comprends pas votre question, Patrick.

povo
Posté le 20 mars 2019 à 15h26

Je n'ai comme premier réflexe que celui de rechercher le la au chant dans la partie finale de la partition qui permettra d'utiliser un chiffrage +4? Est ce juste? C'est bien peu si tel est le cas. Par exemple je ne vois aucune répétition de la dominante au chant, comme c'est le cas dans votre exemple d'illustration. Merci d'avance de votre aide.